The Weed Blog Marijuana News And Information

Cet ensemble vasodilatation — rduction du rflexe de vasoconstriction pourrait conduire un risque accru de dfaut d e ‘approvisionnement en dioxygne du cur ou du cerveau. Variation des taux de THC. Bien que globalement considr comme faiblement toxique, il est possible que le cannabis ait ainsi t l’origine d e ‘mishaps cardiovasculaires ayant conduit la mort (il s’agit de cas de morts inexpliques subites, les investigations post-mortem montrant la prsence de THC dans le sang ou les urines).

La concentration en THC du cannabis est variable. THC et reproduction. Les taux retrouvs l’ tat naturel oscillent entre 0.5 et 5%. Des rcepteurs cellulaires au THC sont prsents dans les testicules. Au cours des 20 dernires annes, des techniques sophistiques de culture (hydroponique) ont permis d’augmenter considrablement ces taux. Le THC peut ainsi prsenter des effets au niveau du systme reproducteur mle. Dans les annes 1960-70, un combined moyen contenait 10 mg p THC, actuellement il peut en contenir jusqu’ 150! (Ashton, 2001).

Chez la souris, par exemple, une forte exposition au THC peut perturber le bon droulement de la miose. En 2001, un apport de l’Institut national de la sant et de la recherche mdicale prcise que des chantillons plus concentrs ont t collects (jusqu’ 31% pour la rsine et 22% pour 22 ‘herbe). Dans le mme ordre d e ‘ides, un grand nombre d e ‘expriences montrent un effet du THC (ou de substances analogues) sur le sperme… d’oursin. En 2004, une tude suisse indique que le taux moyen serait de 15% (Killias et al., 2004).

Ces substances inhiberaient en particulier la raction acrosomique, rduisant ainsi les capacits de fertilisation des spermatozodes d e ‘oursin (voir quelques rsultats exprimentaux sur ce sujet). Plus rcemment (2018), une tude publie dans la revue Addiction, montre que, dans le cas de la marijuana (cannabis base de plantes), les concentrations de THC ont fortify chaque anne rgulirement, passant de 5% en 2006 10% en 2016. Des expriences ralises aussi bien chez le rat que sur des singes montrent que le THC peut modifier le taux des hormones sexuelles (FSH, LH, etc.) dans l’organisme.

Pour la rsine p cannabis (ou haschich), les concentrations en THC, qui taient relativement stables p 2006 2011 (p 8% 10 percent ), ont rapidement strengthen de 2011 2016 (p 10% 17 percent ). Ces changements pourraient eux aussi intervenir dans des perturbations du systme reproducteur. En 2017, des mesures en Suisse ont rvl un taux moyen de 10% pour la bud et p 19% pour le haschich. En particulier, l’exposition de femelles gestantes de souris du THC produit un effet de dmasculinisation chez les mles nouveaux-n issus de ces portes: alors qu’une injection de testostrone (20 microgrammes) induit chez les jeunes souris mles tmoins une hausse de LH et une baisse de FSH, cette mme injection chez les mles issues de gestations avec THC produit: une rduction du taux de FSH bien plus importante, et aucune variation du taux de LH. D’un point de vue mdical, cela revient une surdose massive!

De plus, il a t montr chez le rat que l’exposition au THC lors de la gestation cause une inhibition temporaire du dveloppement de l’axe hypothalamo-hypophysaire. Nous rappelons que plus la concentration en THC est leve plus les effets psychoactifs sont importants, et les risques d’une dcompensation psychotique aussi! Cette action serait due la conjonction de deux phnomnes: le THC passe sans problme la barrire hmato-placentaire, et des rcepteurs aux cannabinodes (fixant le THC) existent dans le cerveau. Action du THC sur l’organisme. THC et douleur.

Les cannabinodes se fixent sur des rcepteurs spcifiques du systme nerveux et du systme immunitaire. De nombreux mdecins proposent une utilisation raisonne du cannabis, sous contrle mdical, lors de certains traitements. Ils activent un systme cannabinode endogne compos de substances neurochimiques (anandamides) et p rcepteurs spcifiques. En effet, il a t dmontr que le cannabis a pour effet de diminuer la douleur. Ces mcanismes forment le ECS, c’est dire le systme endocannabinode.

Ce point est largement discut, certains mdecins faisant remarquer que le cannabis n’est pas plus efficace que des traitements existants, comme la codine… Deux types de rcepteurs ont t caractriss, les CB1 et les CB2 : Petite discussion sur ces rsultats et les mthodes employes… Les rcepteurs CB1 sont distribus p faon htrogne dans l’organisme avec une plus forte concentration dans les structures crbrales impliques, notamment, dans la mmoire, la coordination motrice, mais aussi dans le traitement des informations relatives la douleur.

Le cannabis est un sujet hautement polmique, et ouvert de nombreuses discussions, en particulier du fait de son use rpandu, en particulier chez les jeunes. Des rcepteurs CB1 sont aussi prsents dans les structures qui participent au contrle des motions ou qui composent le circuit de la rcompense. Le THC, substance active du cannabis, agissant sur des rcepteurs spcifiques, situs en particulier dans le cerveau, peut altrer certaines facults, ou le comportement des consommateurs.

Les rcepteurs CB2 sont prsent dans l’ensemble du systme immunitaire (Reynaud, 2004). De nombreuses tudes ont mis en vidence des effets varis chez l’animal. Progressivement, la recherche a permis la dcouverte d’un systme cannabinode endogne dont la comprhension des mcanismes continue d’tre approfondie. Cependant, mme si certains de ces effets peuvent paratre alarmants, il faut retenir que les recherches sont encore en cours… Une cassette supplmentaire a t atteinte en 1992, lorsque Devane et son quipe identifient un neurotransmetteur (galement appel ligand) qui agit sur les rcepteurs CB1 et CB2. La majorit de ces expriences a t mene sur des animaux, et il reste dmontrer leur validit chez l’homme.

Ce neurotransmetteur a t nomm plus tard anandamide delta 8 thc, du sanskrit ananda, qui signifie bonheur. De mme, ces expriences font souvent appel des doses fortes de THC… The Effect Of Weed On Exercise: Why Is Marijuana A Performance-Enhancing Drug? De nombreuses tudes sont encore ncessaires pour dterminer les effets chez un consommateur occasionnel, mme si ces premiers rsultats dmontrent des risques potentiels. As bud becomes more mainstream, with seven states preparing for legalization (hot on the heels of my home state of Washington, and also Colorado, Oregon, Alaska and Washington D.C.), a growing number of athletes, including triathlete Clifford Drusinsky (a upcoming podcast guest) and everything appears to be almost the entirety of this UFC, are now turning to a bud for a training aid for their jogging, swimmingpool, cycling, lifting, combating and much more. Toutefois, on peut noter ces dernires annes l’apparition de varits de cannabis bien plus riches en THC: les consquences de ces consommations, de ce fait bien plus importantes, restent encore largement dterminer, mais ne peuvent qu’tre plus importantes que pour les varits de cannabis avec des taux de THC and faibles.

Since marijuana has been known to alleviate pain, decrease nausea, and improve mood, it’s no surprise to see marijuana legalization apparently accompanied by a surge of use among both recreational and hardcore athletes that are confronting multi-hour, grueling training regimens, and that are turning to variations of marijuana that don’t hurt the lungs, like vaporizing, edibles and pot-based energy bars (recipe coming later in this article), and even 100% legal and highly absorbable CBD oil extracts.

Trả lời

Email của bạn sẽ không được hiển thị công khai. Các trường bắt buộc được đánh dấu *